Les enseignants juristes de 1924 vus par leurs étudiants

Les professeurs de droit de l’Université de Bordeaux (L’Escholier, 1925, caricature de Framel)

Voir sur Gallica : L’Escholier : [“puis” organe mensuel de l’Association générale des étudiants de Bordeaux “puis” revue de l’Association générale des étudiants de Bordeaux] | 1925 | Gallica (bnf.fr)

Dans les revues d’associations étudiantes de l’Université de Bordeaux,  des dessins sont réalisés par des étudiants talentueux qui sont de véritables artistes, Georges de Sonneville, Gaston Marc, Jehan Chappert, René Gaillard, Framel,… AR Bault, Gabriel Roques, Henri A ZO, d’autres préfèrent rester anonymes. La plupart du temps ils se raillent gentiment de leurs enseignants, plus particulièrement les juristes. Ici l’escalier de la faculté de droit stylisé avec d’un côté la statue de Cujas de l’autre celle de Montesquieu et autour, dans une toge rouge et noire, les professeurs de droit  de 1925 dont la plume de l’artiste a saisi le caractère. Le tout est accompagné par une chanson humoristique,  “la ballade de plein droit”, soutenu par une liqueur de l’époque très réputée  “Cordial Médoc”. On remarquera accompagnant un professeur l’expression Ego sum.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Marguerite Figeac-Monthus (20 avril 2023). Les enseignants juristes de 1924 vus par leurs étudiants. Patrimoines éducatifs . Consulté le 23 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/o2x4


Marguerite Figeac-Monthus

marguerite.figeac@u-bordeaux.fr

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search